Béné Borth se forme à l'école de cirque Die Etage à Berlin. Il entre ensuite au CNAC-Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne et termine son cursus avec un spectacle mis en scène par François Cervantès.

Co-fondateur de la compagnie Mauvais Esprits, il tourne pendant trois ans le spectacle, . Il a collaboré à la mise en scène des spectacles de la compagnie Héliotropion/Clotilde Tiradritti et crée en 2005 avec Zirkus Compagnie Forma, Un morceau de ciel dans la main, spectacle de cirque, théâtre, chant et musique. En 2010, il fonde la compagnie Les Mille Saveurs avec Nicole Ponzio.

Il travaille de 1996 à 2013 comme interprète au sein de la compagnie Pierre Doussaint/Les Acharnés, ainsi qu'avec Nathalie Tissot/Cie Kor-Agma et participe à la mise en place de projets danse et cirque en France et en Allemagne. Il se forme ainsi à la danse contemporaine, à la danse africaine et à l'aïkido. Il mène un travail de recherche sur les liens entre danse et jonglage, ce qui l'amène, entre autres expériences, à préparer l'acteur Vincent Perez au travail corporel et à la manipulation d'objets pour le tournage du film Fanfan la tulipe. Depuis 2007, il est pédagogue et créateur au sein de l'Académie Fratellini - Aller Simple, Pourquoi pas ?, Mozaïk Cirque -. 

Béné met son art au service de la chorégraphie. Avec son oeil affuté et son sens de l'espace, il manipule les images et crée de la magie avec trois fois rien. Le mélange des objets et de la danse apporte une dimension ludique, poétique et décalée au travail du corps.

Portrait filmé de Béné Borth, réalisé par Alexandre Fouassier & Hugo Tessier