Artiste international, Merlin Nyakam fut à 16 ans l'un des piliers du Ballet National du Cameroun, récompensé par le ministère de la Culture de son pays. Venu en France dans les années 90, il travaille avec de nombreux chorégraphes - Philippe Jamet, Frédéric Lescure, Georges Momboye, Norma Claire - et s'épanouit ainsi dans la danse contemporaine. Il intègre la compagnie Montalvo-Hervieu en 1997 et anime leur univers par sa créativité de danseur, chanteur et comédien, participant à la plupart de leurs créations jusqu'en 2018.

Soutenu par la Biennale de Danse et le CCN de Créteil, il développe son langage chorégraphique contemporain avec "Récréation Primitive" en 2001. Suivront "Liberté d'Expression" en 2004, "Et'am" en 2007, "Théorème de Neuneen" en 2008 au Sénégal, "Ying Yang" en 2009, "Organicus" en 2014 au Cameroun, "Mother's Spirit" en 2017, en collaboration avec Nicole Ponzio, "Hominideos" en 2020 et "Mami Watta" en 2022. Héritier d'une spiritualité africaine, Merlin puise également son inspiration au Japon. Il propose un théâtre global - dansé, chanté et joué - qui renouvelle les formes rituelles universelles.

Merlin multiplie les collaborations artistiques et voyage à travers le monde. De 1996 à 1997, il est le chorégraphe et danseur du Fifa World Tour de la chanteuse Angélique Kidjo. En 2006 il improvise avec Bobby McFerrin au Festival Jazz sous les Pommiers. Depuis 2010, Merlin est artiste invité du Centre des arts du spectacle SPAC-Shizuoka au Japon. Chaque année, il y mène un projet de collaboration internationale avec une troupe d'adolescents qu'il a rassemblés et formés. Il crée ainsi "Le Rêve de Takase" en 2010, "Angel's" en 2014, "Yumemiru Chikara (Stay dreaming)" en 2018, qui sera présenté au Tokyo Metropolitan Theatre et "Reborn" en 2022. Le 13 juillet 2017, il est l'un des chorégraphes du "Grand Bal sur La Messe pour le Temps Présent" au Grand Palais de Paris. Il enseigne beaucoup en Afrique, Burkina Faso, Sénégal, Rwanda, Cameroun et développe un projet de lieu pour soutenir la création afro-contemporaine au Cameroun.