Danseur afro-contemporain de renom, Merlin Nyakam est surnommé Merlin l'enchanteur.

Il danse depuis l'âge de 5 ans. Il intègre le Ballet National du Cameroun à 14 ans et devient danseur étoile à 16 ans. En 1990, il crée sa propre compagnie, La Calebasse, et est primé par le Ministère de la Culture du Cameroun. Il reçoit également un Epi d'or et est sacré Meilleur danseur en 1991. Il commence à enseigner dès l'âge de 15 ans et ne cesse de transmettre la danse à travers des cours, stages et ateliers auprès de publics professionnels et amateurs de tous âges. Il obtient son Diplôme d'Etat en 2013.

En France depuis 1992, il enchaîne de nombreuses créations avec plusieurs chorégraphes : Gérard Gourdot, Philippe Jamet, Frédéric Lescure, Georges Momboye, Norma Claire, etc... Il danse pour le Fifa World Tour de la chanteuse Angélique Kidjo, dont il est le chorégraphe. Il évolue depuis 1997 dans la compagnie Montalvo-Hervieu.

En 2000, il reçoit le Prix d'Accueil Studio décerné par la Biennale de Danse et le Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne. Sa première pièce, Récréation Primitiveest très bien accueillie par la profession et le public en 2001. Suivront Liberté d'Expression en 2004, Et'am en 2007, Théorème de Neuneen en 2008 - au Sénégal, Ying Yang en 2009, Organicus en 2014 - au Cameroun, Mother's Spirit en 2017 - en collaboration avec la chorégraphe Nicole Ponzio/Les Mille Saveurs. Sa prochaine pièce, en cours de création, verra le jour en 2019 à la MAC de Créteil.

Merlin Nyakam est également chanteur et donne une place importante à la musique live sur le plateau. Il s'entoure de musiciens de différents pays nourris par leur propre tradition : Oumarou Bambara, musicien burkinabé formé par le groupe Farafina, Julien Biret, grand musicien de musique traditionnelle juive et maître du Maloya, Cédric Yenk, Yvan Talbo, Manuel Wandji, parmi d'autres. Ce pont entre tradition et contemporain est au centre de son travail de création. La danse lui permet de croiser les cultures, d'entrer en contact avec les autres ; plus qu'un art pour Merlin, c'est un souffle de vie qui accompagne le quotidien : Danser c'est vivre, un coeur qui bat, c'est une âme qui danse.